Après avoir réussi à collecter 50 000€ en quelques mois et à construire 21 puits en 1 an, dans le cadre du projet Œuvrons pour l’Eau-Delà, le combat continue !

En effet, la soif dans le monde est loin d’être arrivée à sa fin. C’est pourquoi, nous nous sommes lancés le défi de voir encore plus grand pour ce nouveau projet : aider encore plus de personnes, dans des villages toujours plus reculés. De là, le projet 50 puits à l’horizon est né !

Villages plus reculés

Tout d’abord, les villages que nous ciblerons, sont des plus reculés du Sénégal. Quand aujourd’hui les grandes villes sont généralement équipées d’infrastructures pour alimenter les populations en eau potable, les villages eux n’y ont pas accès. C’est pourquoi, nous irons à la rencontre des populations, dans les villages les plus reculés du Sénégal, à plus de 100 km de Dakar, là où personne n’a encore tenté d’agir, pour leur apporter notre aide.

Eau analysée

De plus, l’eau de nos puits sera analysée une fois par an par le biais du laboratoire d’analyse médicale du CDRMM. Bien qu’elle soit naturelle, il est primordial pour garantir sa potabilité, de l’analyser régulièrement. C’est pourquoi, nous analyserons, différents paramètres tels que le pH, le Nitrate, le Sulfate, le Fer etc… Ces analyses seront la garantie de la qualité de l’eau de nos puits.

Puits plus profonds

Ensuite, nos puits pourront atteindre jusqu’à 30 mètres de profondeur, afin d’accéder à une eau encore meilleure. En effet, un puits d’une profondeur de 30 mètres permettra aux villageois non seulement de bénéficier d’une eau plus pure, mais aussi d’en bénéficier sur une durée encore plus longue. Car, la quantité d’eau n’en sera que  plus importante.

Puits adaptés aux besoins

Enfin, en allant à la rencontre des populations, nous avons compris que la simple construction d’un puits ne suffisait pas. Mais, qu’il importait aussi de prendre en compte la santé des habitants. En effet, dans certains villages, de nombreuses femmes veuves et âgées doivent puiser seules. Or, la technique de poulie est très épuisante pour elles. C’est pourquoi, dans le cadre du projet « 50 puits à l’horizon » nous les adapterons à la population concernée, en y intégrant une pompe à motricité humaine, pour certains.

Participer au projet 50 puits à l’horizon c’est :

50

Puits à construire

+45 750

Bêtes à abreuver

+50 000

Villageois à aider

+26 750 000

Utilisations par an

Avancement du projet

Projet en cours

OBJECTIF

50 puits

ATTEINT

0 puits

  TOP